Vers un digital lab pour tous ?

Vers un Digital Lab

pour tous ? _

Miniature Theo
On entend de plus en plus parler des Digitals Labs, ces lieux que les grands groupes mettent en place pour stimuler l’innovation. Ils sont le Saint Graal actuel de tout projet catégorisé Digital ou innovation. Il s’agit d’espaces mis en place pour les équipes chargées de définir de nouveaux produits. On observe en effet qu’un environnement approprié améliore la productivité, le bonheur au travail et la collaboration. Alors pourquoi limiter ces gains aux équipes Digital et Innovation ?

Quand on ne se prend pas la tête sur les conditions de travail, on peut se concentrer sur ledit travail. 

La différence fondamentale entre le Digital Lab et la Digital Workplace réside dans l’objectif à atteindre. Là où un Digital Lab a pour but la création d’un nouveau produit et de générer de l’innovation, la Digital Workplace vise, entre autre, à améliorer et fluidifier les processus du travail quotidien et mieux communiquer à distance.
Un des bénéfices de la Digital Workplace est la génération de l’engagement de la part du collaborateur.




Cela s’explicite par deux facteurs :


  • Un espace de travail est comme une carte de visite de l’entreprise ou son image de marque. On parle bien de locaux « à la Google ». L’ambiance du lieu de travail doit représenter les valeurs de l’entreprise, d’un point de vue visuel et managérial.
  • L’idée de la Digital Workplace est de fournir un cadre de travail aussi agréable que le salon de sa maison. Cependant là où le salon est dédié à la détente, la Digital Workplace doit être dédiée au travail. La Digital Workplace consiste donc à lier le travail à l’agréable.

La Digital Workplace générant de l’engagement et du bonheur au travail, il est nécessaire que le management soit approprié. Si les locaux sont fantastiques mais que le collaborateur n’est pas libre de ses mouvements, les bénéfices de la Digital Workplace seront presque nuls (ou au mieux le collaborateur aura la sensation d’être dans une « cage dorée »). La vision du Management par Astrakhan se retrouve dans ses articles, comme par exemple Les 4 règles du « Happiness for Managing ».
Afin de réaliser une Digital Workplace avec un client, Astrakhan propose une série d’ateliers. Il est important que ces ateliers soient faits avec des personnes qui travailleront dans le futur espace de travail.


Parmi ces ateliers, on peut trouver :


  • -Des ateliers Ice-breaker pour délier les langues et que les collaborateurs fassent connaissance
  • -Des ateliers Vision pour définir la Workplace idéale
  • -Des ateliers Idéation pour définir et recueillir les besoins métiers
  • -Des ateliers « d’architecture d’intérieure simplifiée » permettant aux collaborateurs de proposer des configurations différentes de leur futur espace de travail.

Ces ateliers sont animés par Astrakhan et font l’objet d’une restitution. L’une des formes de restitution qu’envisage Astrakhan est d’immerger le collaborateur via Réalité Virtuelle dans l’espace de travail défini en atelier.


«C’est l’innovation qui différencie les leaders des suiveurs.

Astrakhan a à cœur d’utiliser les technologies innovantes au quotidien. Ainsi l’apport des réalités virtuelle, augmentée et mixte permet de résoudre de nombreux défis, dont la conduite d’ateliers avec des équipes distantes ou la visualisation de ce que pourrait être l’espace de travail, jusqu’à sa définition en temps réel. Cependant la technologie et l’outillage n’est pas à dissocier de l’espace de travail physique. L’utilisation d’IoT ou objets connectés permettra à l’employé d’interagir plus facilement avec son espace de travail. Par exemple, Aruba, une filiale d’HP, a présenté au dernier Consumer Electronics Show une salle qui détecte le collaborateur et affiche sur les écrans de la salle ses informations telles qu’une présentation qu’il avait prévu ou plus simplement un suivi de ses taches en cours. Un autre exemple porte sur les plateformes collaboratives, qui ne seront plus seulement sur un client Web, mais disponible aussi sur tablette et SmartPhone, voir tout autres appareils de l’utilisateur. Le contrôle par la voix se démocratisera (Siri, Amazon Alexa, Cortana et Google Home en sont de parfaits indices). Les assistants virtuels se multiplieront et il deviendra important, d’un point de vue image de marque autant que sécurité informatique, que les entreprises se dotent d’un Assistant Virtuel d’Entreprise. Cet assistant devra être en mesure d’interagir avec la Digital Workplace. Prévoir une Digital Workplace sans tenir compte des évolutions technologiques est un non-sens et engendrera forcément des coûts importants dans le futur. Ces évolutions sont d’ailleurs étudiées au sein du Lab d’Astrakhan.


En conclusion, la Digital Workplace est un réel facteur différenciant, que ce soit pour le gain de productivité ou pour l’image de marque et l’attractivité de l’entreprise. La transformation digitale d’une entreprise ne doit pas se contenter du périmètre des équipes Innovation mais englober tous les collaborateurs et les espaces existants afin de maximiser les bénéfices du Digital.


A lire aussi: Le Smartphone, futur point d’entrée unique de la Digital Workplace ? qui présente un aperçu de ce que les habitudes des collaborateurs peuvent devenir.


Théo HETMANIUK-PERRIER – Publié le 16 Février 17

Découvrir également

Logo Digital Workplaces
Digital Workplaces

Digital Workplaces.

Fluidifier et faciliter l’expérience collaborateur

Portrait N&B Théo
Digital Workplaces
Rencontrez l'expert.

Théo,
Expert Réalité Etendue _

Image Plateforme collaborative
Image Plateforme collaborative
Digital Workplaces
10 minutes
Les avantages et les fonctionnalités
d’une plateforme collaborative _