Les APIs : catalyseurs de transformation

vers l’Open Banking _

Aujourd’hui, les exigences et les attentes des clients ont été profondément transformées, et ce, dans toutes les industries.


Cette transformation a été générée par les entreprises numériques, par les pure-players et les pionniers de l’innovation technologique, qui ont bousculé le marché avec des offres de niches spécialisées. Ce processus a rebattu les cartes et a relevé le niveau de compétition des opérateurs bancaires historiques. Les consommateurs s’attendent maintenant à des niveaux de facilité d’utilisation et de gamme de services similaires de la part de tous les fournisseurs. Et les banques ne font pas exception : l’évolution du mode de consommation fait que les clients bancaires d’aujourd’hui recherchent plus d’instantanéité et de services à la demande proposant plus de choix, ce qui se traduit par l’orientation des clients vers les startups de Fintech pour la praticité qu’elles peuvent offrir. 


Les dernières réglementations et les réformes DSP2 ayant eu lieu dans le secteur bancaire reflètent les exigences des clients aussi bien que celles des régulateurs en matière de transparence et de commodité dans les parcours clients. Par conséquence, après des années de refonte des différentes couches technologiques au sein des systèmes d’information, les banques sont confrontées à l’obsolescence de leurs offres de service. Même si elles sont des institutions établies et matures dotées de ressources importantes comparées à celles de leurs concurrents Fintech, les banques ont été lentes dans la proposition d’offres similaires. 


Un tel retard peut s’expliquer par le modèle organisationnel du système bancaire, centré autour de produits, et créant des silos entre les secteurs d’activité. 

Faute de conceptualisation dans les systèmes d’informations complexes, ouverts et à évolution constante, les informations et processus à travers les lignes d’activité se sont révélés duplicatifs et incohérents. Ces silos verticaux nécessitent plus d’investissements pour des résultats qui auraient pourtant pu être atteints en combinant les capacités des différentes lignes d’activités afin de créer de nouvelles expériences pour les clients.  


En effet, contrairement à de nombreuses banques qui ont cherché à suivre le rythme des Fintechs en numérisant les services existants, les Fintechs ont innové en proposant des modèles opérationnels, en regroupant des services de différentes manières, voire en les distribuant via différents canaux. Cette évolution des services traditionnels vers une offre de plates-formes de prestation de services témoigne de l’avenir de l’engagement numérique. 


En transformant leur modèle commercial grâce au développement de plates-formes bancaires ouvertes Open Bank (qui offrent la possibilité d’unifier les capacités d’une organisation et favorisent la collaboration interne et externe), les banques d’aujourd’hui ont pu trouver de nouvelles façons de répondre aux attentes de leurs clients et d’étendre la portée de leurs services. 


C’est dans cette optique là que nous sommes intervenus chez Franfinance, en mettant les APIs au cœur de notre stratégie.

D’après notre expérience, ces dernières favorisent en effet la création d’écosystèmes de services désagrégés et hautement spécialisés qui sont fournis et consommés par une variété d’environnements (cloud, OnPrem et SaaS). Elles stimulent de ce fait l’innovation et créent de nouvelles opportunités commerciales en dehors des limites organisationnelles traditionnelles, et ce, grâce à des partenariats avec des Fintechs. 


A cet effet, toute transition vers une plate-forme APIsée doit être accompagnée par une transformation du modèle opérationnel dans toute l’entreprise.  La manière dont la technologie est fournie est capitale. Plutôt que de fournir une solution technologique de bout en bout, le nouveau modèle d’exploitation consiste à décomposer les solutions en blocs de construction réutilisables et plus petits. Les APIs se sont ainsi révélés comme étant des catalyseurs essentiels pour ce développement numérique. 


Pour transformer la plate-forme bancaire numérique en une plate-forme bancaire ouverte comme indiqué précédemment, Franfinance devait non seulement numériser ses anciens processus commerciaux, mais aussi transformer le modèle de conception de son système d’information. En créant une marketplace d’API accessible en interne et en externe, Franfinance s’est transformé en plateforme de banque de services pour ajouter de la valeur aux expériences grâce à sa rapidité, sa commodité et son adaptabilité. Grâce à cette plate-forme, les services de tous les partenaires et applications se sont intégrés de manière transparente à l’expérience client globale de manière cohérente sur tous les canaux. 


L’innovation menée par Franfinance donne un aperçu des tendances et des nouvelles pratiques possibles dans le monde des institutions financières.

Au lieu d’agir comme une seule institution à valeur monotone, les banques fonctionnent en effet de plus en plus comme des marchés dynamiques ayant pour objectif de répondre efficacement aux attentes de leurs clients. 


Pour cette raison, les plates-formes bancaires ouvertes et les APIs, autrefois considérées comme révolutionnaires, sont de plus en plus considérées comme des acteurs de taille. Toutefois, cette transformation des stratégies numériques bancaires doit être alignée avec l’écosystème technologique de soutien qui permettra d’y répondre, à savoir : 

Adopter les bonnes pratiques dans la conception et l’implémentation de systèmes distribués (Synchrone/Asynchrone/Service Mesh)


Sécuriser les services exposés sur plusieurs niveaux d’architecture : au niveau d’APIs en implémentant les référentiels OAuth 2.0 et OIDC, au niveau des passerelles, ainsi que dans la tokenisation et du chiffrement des données, en rigueur avec les réglementations de la directive sur les services de paiement ainsi que le règlement général sur la protection des données. 


Adopter une approche DevSecOps dans l’industrialisation de ces plateformes pour mieux gérer le cycle de vie des APIs, les développer et les versionner plus rapidement en fonction des besoins et en vue de faciliter la mise à disposition de plusieurs environnements selon la volumétrie et la criticité cible. 


Assurer un haut niveau de supervision pour garantir une proactivité de diagnostic de l’état de santé des différents systèmes et respecter une politique de restauration efficace en cas de sinistre. 


Ces 4 points seront traités prochainement dans les articles d’experts d’Astrakhan.

Découvrir également

API et intégration

.