L’intelligence collective et la multi-expérience :

des solutions au Covid-19 ? _

En raison de la crise sanitaire due au coronavirus, les entreprises ont été contraintes de revoir leurs modes de fonctionnement en mettant en place le télétravail afin de protéger la santé des collaborateurs. Si le travail à distance ne compromet pas la réalisation de tâches menées individuellement par chaque employé, il peut néanmoins être un frein à la collaboration. Or, l’intelligence collective, qui naît de cette collaboration, pourrait justement permettre aux entreprises de survivre à la crise. Grâce aux différentes technologies de la multi-expérience, la collaboration pourrait toujours avoir lieu, même à distance.




Ces dernières années, le monde des affaires a fait un bond en avant en matière de changement, et le dynamisme récent qui anime l’économie du marché pourrait s’avérer être plus redoutable pour les organisations de demain.


L’intelligence collective : clé du succès pour survivre à la crise ?

En ce qui concerne notre pandémie, l’environnement de travail collaboratif et l’intelligence collective sont plus que jamais à l’ordre du jour. Selon les actualités internationales publiées par LCI en avril, au moins 185 pays et territoires ont signalé des cas de COVID-19. La majorité d’entre eux ont fermé leurs frontières, et de nombreuses villes du monde entier ont été confinées. L’économie dans son ensemble n’était pas prête à faire face à la crise du coronavirus.


En réponse à ce changement radical, les entreprises ont été contraintes d’encourager leurs employés à travailler à distance et à organiser des réunions en ligne afin de privilégier la santé et la sécurité de leur personnel et de leurs communautés. Le télétravail est devenu la solution incontournable pour mener son travail à bien, mais il reste limité au niveau des outils et des technologies permettant de favoriser un environnement de travail à distance des plus complets.


Le passage au travail à distance est la transformation la plus rapide que les entreprises connaissent actuellement et qu’elles connaîtront dans les années à venir. La collaboration ne peut pas être compromise car, si elle l’est, ce n’est pas seulement la productivité qui est menacée, c’est aussi l’ensemble de l’entreprise, même si les bonnes personnes sont employées. En d’autres termes, nous ne voulons pas que le travail à distance affecte la productivité et les besoins des entreprises en matière d’intelligence collective.


Différentes initiatives ont permis de renforcer l’intelligence collective pour survivre à la crise, comme le développement de plateformes qui aident les entreprises à créer un environnement de travail virtuel. Par exemple, on peut citer une étude publiée en mars 2020 par la Fondation Nesta, une communauté ouverte COVID-19 mise à disposition par 3DExperienceLab pour tous les utilisateurs du monde entier afin de travailler rapidement sur des solutions pendant la pandémie. L’intelligence collective est la clé du succès.


À grande échelle, la collaboration mondiale implique un changement non seulement dans la façon dont les gens travaillent, mais aussi dans la façon dont les entreprises réorganisent leurs activités, en limitant les déplacements et les dépenses, et en réduisant l’empreinte carbone car elles prennent désormais en compte la planète et l’impact de leurs activités sur l’environnement. Ce phénomène est certainement amené à durer bien après la crise COVID-19.


La mise en œuvre de plans et de stratégies de travail à distance devrait devenir la priorité absolue pour maintenir un environnement de travail efficace. Il faut identifier les technologies appropriées pour la collaboration. La principale difficulté réside dans la mise en place de solutions offrant le même niveau de confort et de productivité que celui offert dans un espace de travail physique, tout en tirant parti de l’intelligence collective et en développant une forte culture du travail, même en mode virtuel.


La multi-expérience : l’avenir de la collaboration

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le travail à distance et la collaboration sont tous deux nécessaires aux entreprises d’aujourd’hui, ces dernières doivent par conséquent choisir suffisamment de dispositifs pour assurer un environnement de travail collaboratif.


Selon les travaux de recherches de Gartner Inc., en 2020, les personnes maîtrisant les technologies seront remplacées par des technologies qui comprennent les personnes. Le phénomène, appelé « multi-expérience », consiste à faire évoluer l’idée traditionnelle de l’ordinateur, qui ne comporte qu’un seul point d’interaction, vers des interfaces multisensorielles avec de multiples points de contact comme les appareils portatifs, les capteurs informatiques avancés et les dispositifs de réalité virtuelle et augmentée.


La multi-expérience peut couvrir des cas d’utilisation en entreprise tels que les serious games pour la conception de produits, l’environnement visuel de gestion de projets ou encore la formation, lorsqu’il s’agit de couvrir l’intelligence collective, la perception sociale et le travail à distance de manière efficace. Diverses formes d’outils collaboratifs voient le jour, ils permettent aux utilisateurs de relier et de partager des données afin de travailler ensemble pour atteindre les objectifs de l’entreprise, comme jamais auparavant.


Aujourd’hui, nous voyons des technologies avancées comme la réalité étendue (XR), l’intelligence artificielle (AI) et la blockchain progressivement intégrées dans des outils de collaboration. Les solutions collaboratives telles que les technologies de télé-conférence et de télé-présence pourraient ne pas suffire à atténuer la sophistication et la complexité des situations de travail en équipe à distance. Skype ou Dropbox possèdent des fonctionnalités non adaptables lorsque le contexte du projet devient plus complexe et nécessite des fonctionnalités avancées comme l’interaction à distance en temps réel.


XR (Extended Reality) est un terme utilisé pour décrire toutes les différentes technologies de réalité, y compris la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), la réalité mixte (MR) ainsi que d’autres technologies similaires à venir. Toutes ces technologies ne sont pas nouvelles pour les consommateurs, mais l’utilisation de la XR dans les entreprises est désormais sérieusement explorée. De nombreuses études montrent que son application aide au travail à distance et joue un rôle vital pour plusieurs secteurs d’activité.


« L’utilisation d’un terme général évoque l’avenir de la XR comme un changement fondamental dans la manière dont les gens interagissent avec les différents supports. A l’avenir, au lieu de dire : « j’utilise l’AR pour assister à une réunion au travail », ce sera juste un jour de plus au bureau. Les gens interagiront avec les mondes réel et virtuel de façon harmonieuse, sans mentionner les catégories distinctes de la réalité étendue et la technologie qui se cache derrière », déclare Jenny Scribani dans son article « What is extended reality (XR) ? » (Visual Capitalist, 2019).


La technologie la plus récente parmi toutes les autres est la réalité mixte (MR) qui se situe entre la VR et la XR. Elle mélange les mondes réels et virtuels pour créer des environnements complexes où les éléments physiques et numériques peuvent interagir en temps réel. En 2016, Microsoft a d’abord lancé le Microsoft HoloLens pour son premier casque de réalité mixte. C’est à ce moment qu’est entrée en jeu la VR, qui a le potentiel d’atténuer bon nombre des problèmes de la collaboration à distance aujourd’hui, selon Philipp Ladwig et Christian Geiger dans leur analyse documentaire sur la collaboration en réalité mixte publiée en mars 2018.


« Les résultats indiquent que la superposition d’instructions 3D sur l’espace de travail réduit le taux d’erreur de 82 %, en particulier les erreurs cumulées. En outre, l’étude a également révélé que la mesure de l’effort mental suggère qu’une partie de la charge de travail mentale est déchargée sur l’ordinateur. Les données appuient la conclusion selon laquelle l’utilisation des méthodes de réalité augmentée peut améliorer l’efficacité individuelle tout en réduisant l’effort cognitif ». – déclare Adam Maz, spécialiste de l’IHM et chercheur scientifique. (AR/VR Journey: Augmented Reality and Virtual Reality Magazine. 2017)


La réalité mixte est encouragée par des investissements dans les dispositifs matériels, les plates-formes et les écosystèmes logiciels. Ces investissements se concentrent principalement sur le remplacement des claviers et des écrans plats par des paradigmes entièrement nouveaux de collaboration et de communication, permettant la multi-expérience dans l’espace de travail.

Découvrir également

Casque VR
Digital Future

Réussissez votre Futur Digital.

Digital Future

le rôle de la Réalité Étendue dans le travail collaboratif
le rôle de la Réalité Étendue dans le travail collaboratif
Digital Future
11 minutes
Covid-19 :
le rôle de la Réalité Étendue dans le travail collaboratif  _